Le mois dernier, deux faits divers similaires ont défrayé la chronique, celui d'Etienne qui s'est fait voler son ordinateur contenant "toute sa vie musicale" et celui de Li Ma qui s'est, elle, fait voler son manuscrit à paraitre en même temps que son matériel informatique.

Si ces deux histoires doivent prouver quelque chose, c'est que l'on peut perdre des données, même lorsque l'on est intelligent, que l'on dispose de moyens financiers raisonnables, et que l'on ne peut pas se permettre de perdre les-dites données. Voyons qui sont nos deux infortunés, et à quel point ils sont différents de nous. Ou pas.

Qui est Etienne ?

Etienne est musicien, a une soixantaine d'années et préparait un festival musical. Les éléments de son intervention se trouvaient sur son ordinateur. L'ordinateur ainsi que quelques clés USB se sont volatilisés. Dans la description de l'article, l'ordinateur est décrit comme un Mac. Le système MacOS propose aux utilisateurs de sauvegarder leurs données spontanément, régulièrement, jusqu'à ce qu'on coche la petite case "ne plus me proposer de sauvegarder mes données". Lorsqu'une stratégie de sauvegarde est en place et qu'une sauvegarde n'a pas été faite depuis longtemps, le système se manifeste de plus en plus bruyamment afin de rappeler à l'utilisateur de faire une sauvegarde.

En l'occurrence, sachant qu'il allait se déplacer avec ses données, Etienne a choisi d'ignorer les alertes de son ordinateur.

Pourquoi voyons-nous Etienne dans les journaux ?

La raison pour laquelle nous parlons d'Etienne, c'est parce qu'il s'est fait voler son matériel et qu'en conséquence, c'est "de la faute de quelqu'un". Dans votre entourage, vous connaissez certainement quelqu'un qui a perdu ses données à la suite d'un disque dur défaillant, d'un téléphone tombé dans l'eau, et cette personne n'a pas pu faire appel à France 3 pour tenter "le tout pour le tout" afin de récupérer ses données.

La réalité, c'est que quelqu'un qui ne fait pas de sauvegarde se retrouve dans une situation dangereuse pour ses données. Un peu comme la photo suivante :

Allegorie de la prise de risque informatique :)

Et Li Ma, qui est-ce ?

Li Ma, de son côté, est une chercheuse renommée, publiée au CNRS, "très connue en Chine" et qui a perdu avec son ordinateur "5 années de travail". J'avoue que l'idée que quelqu'un de suffisamment intelligent pour être invitée à l'étranger afin de publier 5 années de recherche dans un organisme scientifique de premier plan puisse ne pas faire une seule sauvegarde en 5 ans, c'est vraiment hallucinant.

Mais ça justifie qu'elle passe à la télé pour retrouver ses données ?

Là encore, la seule raison pour laquelle nous entendons parler de Li Ma, c'est parce que "c'est de la faute de quelqu'un d'autre" puisque c'est la conséquence d'un vol. Mais la réalité, c'est surtout que Li Ma aurait pu se prendre les pieds dans le tapis et faire tomber son ordi, renverser du thé sur son clavier ou plus simplement être victime d'une décharge électrostatique dans le train - ça m'est arrivé en 2000 - ou encore autre chose, et que ça aurait débouché sur la perte des mêmes données.

Et moi, si je perds mes donnée, je peux passer sur Canal Plus ?

Non, malheureusement pour vous. Mais la conclusion de tout ça, c'est que ni l'intelligence, ni la passion pour ce que vous faites, ni la reconnaissance de vos pairs ne vous prédisposent à sauvegarder vos données.

Mais c'est finalement une bonne nouvelle car, si la sauvegarde n'est pas une question d'intelligence, cela veut dire que c'est à la portée de tout le monde. 

(Par "vos données", je parle de vos photos de vacances, des échographies du petit dernier, du rapport de stage de votre aînée, etc.)

Alors, convaincu(e) ? Quand ferez vous votre prochaine (première ?) sauvegarde ?

PS : Naturellement, si vous avez besoin d'aide, trouvez un As en informatique sur ce site.


Identités vérifiées, 20€/h payable en fin d'intervention.

Ou appelez-nous au 0 891 690 177

Laisser un commentaire