J'ai toujours aimé ce dicton provocateur :
Les statistiques, c'est comme une minijupe : ça en montre beaucoup, mais ça cache l'essentiel.
Cette semaine, la page Facebook du service "Je suis nul en informatique" a dépassé les 500 fans.
Cette semaine, le service a également reçu son 50ème feedback.
Or, quiconque a déjà manipulé deux ou trois chiffres sur Internet doit immédiatement se dire "50 feedbacks pour une page qui a 500 likes, il y a un truc qui ne va pas, à moins d'un taux de conversion hallucinant"
Laissez-moi donc faire quelques précisions :
  • La page Facebook existe depuis le début du service, il n'y a pas de "retard" au niveau social par rapport au lancement de l'activité
  • J'ai refusé de céder à la stratégie "achète 5000 fans sur fivers pour commencer" (notamment pour cette raison )
  • Les feedbacks sont des vrais feebacks, le chiffre n'est pas bidonné.
Comment donc expliquer que l'engouement relatif sur Facebook ne soit pas représentatif de l'activité réelle du site ?
L'explication est toute bête : les utilisateurs de JSNEI ne sont pas ou peu sur Facebook.
Forcément, étant "Nuls en informatique", on ne peut pas s'attendre à la même viralité sur les réseaux sociaux de la part des digital-native que des baby boomers.
Et c'est toute la difficulté de cette place de marché où l'on recrute des As très digital-friendly d'une part et des Nuls d'autre part, pour lesquels on ne peut absolument pas compter sur les stratégies digitales classique.
En d'autres mots, 500 fans, ça a l'air trivial, ridicule, et pourtant c'est représentatif d'une activité importante mais non digitale !
Faites nous plaisir, allez liker "Je suis nul en informatique" :)

Identités vérifiées, 20€/h payable en fin d'intervention.

Ou appelez-nous au 0 891 690 177

Laisser un commentaire